Comment la sphère politique investit la citoyenneté via le e-learning

Être un bon citoyen, cela s’apprend. Les pouvoirs politiques investissent à présent l’apprentissage en ligne et à distance pour valoriser l’élan citoyen de tous. Enseigner le sens des valeurs et l’engagement passe potentiellement par le e-learning et le blended learning, que les institutions, les partis politiques et les associations investissent régulièrement.

 

L’intérêt du e-learning citoyen

La citoyenneté est l’un des thèmes de prédilection du e-learning. Parce que la vidéo et l’apprentissage depuis chez soi impliquent plus qu’on ne le pense, cette nouvelle méthode d’enseignement s’avère particulièrement adaptée pour créer l’engagement. Alors qu’un cours en présentiel nous est souvent imposé, l’apprentissage via un module de e-learning relève plus largement d’un choix. On sélectionne le cours que l’on veut apprendre par intérêt personnel et à son rythme. Lorsqu’on parle de citoyenneté, le blended learning s’avérera d’autant plus engageant, impactant.

 

Les MOOCs à destination des citoyens

Une application pédagogique en ligne peut potentiellement couvrir tous les domaines de l’enseignement théorique et pratique. Les apprentissages à distance, dédiés plus particulièrement aux citoyens, peuvent couvrir la connaissance des institutions, des démarches administratives existant dans le pays, des principes du développement durable, de la politique, des modalités d’action près de chez soi notamment dans le cadre citoyen et associatif, entre autres thèmes pris à bras le corps par les pouvoirs publics dans le cadre de l’émergence de modules de e-learning.

Les citoyens sont libres d’accéder à de nombreuses offres de cours dispensés à distance. Plusieurs plateformes, comme Fun-Mooc ou MOOC Francophone, proposent des cours gratuits dont plusieurs dédiés à des thèmes citoyens comme l’engagement associatif, la connaissance des institutions, l’aide internationale ou la concertation des citoyens dans le cadre de projets publics. L’objectif principal est la démocratisation de la connaissance accessible à tous, pour construire des citoyens conscients de leurs droits et capables de s’auto-former à l’action pour eux-mêmes ou pour les autres. Il est ainsi possible de suivre des cours de droit ou liés à l’environnement pour progresser seul dans le domaine de son choix et sans contraintes d’horaires et de lieux. Accéder à des cours partout où l’on est, en somme.

 

L’émergence du e-learning institutionnel

 

À une période de développement des outils numériques dans l’ensemble des secteurs de l’économie, d’accès à la connaissance pour tous, dans tous les territoires, le blended learning gagne l’enseignement à tous les niveaux, de l’école aux facultés. Plusieurs plateformes institutionnelles le valorisent de longue date et font actuellement évoluer leurs outils. C’est le cas  Centre National d’Enseignement à Distance) ou du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers).

 

L’Etat tend également à valoriser le e-learning auprès de ses fonctionnaires. Plusieurs corps de métiers sont concernés. Par exemple, les enseignants peuvent à présent, en complément de plusieurs séances en présentiel obligatoires, se former de manière continue depuis chez eux grâce à une application pédagogique en ligne. Le CNFPT, Centre National de Formation des agents de la Fonction Publique Territoriale, a lancé son premier MOOC en 2016, sur la plateforme gratuite FUN. D’autres cours en ligne ont suivi depuis et devraient suivre encore.

 

Au-delà de l’Etat, ce sont les associations et même les partis politiques qui s’emparent du e-learning. L’exemple emblématique le plus récent est celui du parti du Président Emmanuel Macron, En Marche, qui le MOOC « Agir près de chez moi » notamment dédié aux citoyens désireux

Des associations également s’engagent dans le e-learning, comme Animafac et Avise, deux réseaux qui ont réuni leurs forces pour créer un module sur le montage de projet associatif. Suivre un MOOC n’est parfois qu’un premier pas vers l’engagement.

experts Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *