Comment devenir graphiste indépendante spécialisée en marketing digital

Étape 1 : Commencer à constituer un portefeuille

Un portefeuille solide est indispensable si vous souhaitez attirer des clients par vos propres moyens.

Vous devez être sélectif. Vous ne devez inclure que des projets et des exemples qui sont des exemples éclatants du type de travail que vous voulez faire. (Si vous comptez vous concentrer sur l’imprimé, n’incluez pas le numérique ou la conception de sites web).

Utilisez votre portefeuille comme un chef-d’œuvre pour vendre votre travail à des clients potentiels. Vous découvrirez rapidement que le type de travail que vous affichez entraîne souvent des demandes similaires pour de futurs projets.

Travailler avec passion. Même les projets non rémunérés avec lesquels vous avez un lien personnel peuvent faire partie de votre portefeuille. Parfois, ces projets peuvent montrer votre profondeur de travail et votre amour du design plus que le travail commercial. Pour cela utiliser le marketing, vous devez commencer à apprendre le marketing artistique.

Étape 2 : Établir une marque personnelle

Vous devez choisir entre l’utilisation de votre nom personnel ou d’une marque. Vous aurez besoin d’une marque personnelle et professionnelle forte pour devenir graphiste indépendant.

Achetez un domaine, créez une adresse électronique et établissez une présence en ligne en tant que qu’artiste graphiste.

Les deux options (nom propre ou marque) présentent des avantages et des inconvénients : utiliser votre nom ou créer un nom d’entreprise abstrait est un choix personnel de la manière dont vous voulez faire des affaires en tant que graphiste indépendant.

Étape 3 : Se connecter

Une partie de la construction de votre marque consiste à vous établir comme une autorité sur tout ce qui concerne le design, en mettant l’accent sur le type de travail indépendant que vous souhaitez effectuer. Cela commence probablement par un site web, ainsi que par des sites de réseautage social et de portfolio.

Pensez à la façon dont les nouveaux clients vous chercheront. Ils commenceront probablement par une recherche sur Google, même pour les clients qui proviennent de recommandations. Il est important d’avoir un référencement de base pour attaquer le marché qui vous intéresse.

Une forte présence en ligne vous donne de la crédibilité en tant que graphiste et vous rend « réel » aux yeux des clients potentiels. Vous pouvez également fournir un point de contact. N’oubliez donc pas d’indiquer que vous êtes disponible à la location et comment ils peuvent vous contacter.

Étape 4 : Créer un plan d’entreprise et des objectifs

Il faut penser au temps, aux impôts et au résultat des revenus et des dépenses.

Une grande partie du poids dans le processus de devenir un graphiste indépendant n’est pas seulement d’être créatif. Vous devez également être assis sur une base commerciale solide pour faciliter la réussite.

Même si vous ne souhaitez travailler en free-lance qu’à temps partiel en le combinant avec un autre emploi, vous devez très bien calculer et gérer vos revenus.

Si vous souhaitez devenir graphiste indépendant à plein temps, vous devez avoir un plan d’entreprise et des objectifs. Mais vous pouvez le faire vous-même. Combien dois-je facturer pour que cela fonctionne ? Qu’en est-il des frais de logiciels, d’ordinateur, de marketing, etc. Quels sont les services supplémentaires dont vous avez besoin (conseils juridiques, etc.) ?

Créez des objectifs mesurables pour vous aider à déterminer si votre plan fonctionne.

BONUS : surtout ayez un plan de rechange si le style de vie des free-lances ne correspond pas à ce que vous pensiez.

Étape 5 : Attirer les clients

Les premiers clients et projets peuvent prendre plus de temps ou de travail. Votre priorité est de bien faire votre travail. Des réunions aux examens, en passant par la recherche de ce dont un client a exactement besoin, elle marque un processus de travail.

Au fil du temps, vous aurez une idée de la manière de traiter avec les clients, de la durée de certains projets et des domaines dans lesquels vous pouvez vous concentrer pour gagner le plus d’argent possible et faire preuve de créativité.

Étape 6 : Développer et entretenir les bons réseaux

Où trouver votre client potentiel ? On a toujours dit qu’un bon travail est la carte de visite d’un plus grand nombre de clients. À l’ère des réseaux, c’est le bouche-à-oreille qui permet de continuer à vendre la confiance.

Cependant, vous devez consacrer du temps à la création de réseaux sociaux, aux événements, aux conférences, etc. Vous devez être présent dans tout ce qui concerne votre domaine.

N’oubliez pas que la mise en réseau se fait en personne, en ligne et par d’autres canaux tels que les blogs d’invités, les recommandations de clients et la participation à des événements ou conférences spécifiques à un secteur.

Étape 7 : Diversifier votre travail et vos clients

Ne passez pas tout votre temps à travailler pour un seul client ou sur un seul type de projet. C’est une bonne idée de créer une clientèle diversifiée.

Une source de revenus passifs, comme la vente de kits ou d’outils de conception ou la fourniture d’un service d’hébergement aux clients

Étape 8 : Créer un réseau de référence

La création d’un réseau de référence peut fonctionner de manière réciproque lorsque d’autres indépendants vous retournent des clients.

Il viendra un moment où chaque travailleur indépendant sera à son meilleur niveau. Vous ne pouvez tout simplement pas entreprendre un autre projet parce que vous êtes occupé ou que vous avez besoin de temps libre. Et c’est bien ainsi.

Recommandez des clients à d’autres graphistes en qui vous avez confiance. Un graphise est un artiste,la création d’un réseau de référence auquel vous pouvez envoyer des clients pour établir votre réputation peut fonctionner à son tour lorsque d’autres indépendants vous renvoient des clients. N’envoyez des clients qu’à d’autres créateurs en qui vous avez confiance.

Entretenez des relations avec les designers auxquels vous pourriez envoyer des clients. Il peut s’agir d’autres personnes avec lesquelles vous travaillez régulièrement.

Étape 9 : Trouver une niche de marché

S’il est bon d’avoir un mélange de clients et de projets, certains free-lances peuvent bénéficier d’une spécialisation. Faites-vous quelque chose pour lequel il y a une forte demande et peu de gens pour la satisfaire ? La spécialisation pourrait être la clé.

Avant de vous lancer dans un marché de niche, faites vos devoirs. Y a-t-il suffisamment de travail pour soutenir votre entreprise ? Pouvez-vous travailler efficacement dans ce domaine ? Y a-t-il une demande pour le produit, le service ou la technique de conception dans lequel vous êtes spécialisé ? Ne perdez pas de temps avec des techniques anciennes ou dépassées. Vous devez suivre les tendances.

Les marchés de niche comprennent :

  • Contenu ou travail de conception spécifique à l’industrie
  • Utilisation de techniques spécifiques, telles que la conception d’interfaces vocales ou l’intelligence artificielle
  • Spécialisation par projet, comme la conception de sites web ou d’imprimés, les médias extérieurs ou la conception de produits
  • Travailler avec un type de client spécifique, par exemple une petite entreprise dans une région particulière Pour cela, vous devez bénéficier d’un référencement local.

La spécialisation ne signifie pas que vous ne pouvez pas changer au fil du temps. Le marché et le client doivent changer. Gardez le contrôle de votre entreprise et de votre secteur d’activité. Évaluez périodiquement vos projets et vos clients pour vous assurer que vous faites de votre mieux.

Étape 10 : Se verser un salaire

A la fin vient la meilleure partie N’oubliez pas de vous payer ! 🙂

Elle sépare l’entreprise de l’économie familiale. Utilisez des comptes différents, des cartes de crédit (meilleur débit) et gardez une trace de tout.

Payez-vous un salaire. Si tout va bien pour vous, vous pourrez, espérons-le, vous payer mieux avec le temps. Ne faites pas l’erreur de vous donner des augmentations sans pouvoir.

Et surtout, ne vous endettez pas auprès des fournisseurs. Payez à temps.

Vous pouvez être un graphiste indépendant. C’est plus qu’un rêve, et le mieux, c’est qu’avec du dévouement et des efforts, c’est possible. Vous devrez y travailler. Mais si vous aimez le design graphique en freelance, vous n’aurez pas de problèmes à partir d’aujourd’hui.

Pour connaitre d’autres stratégies pour vous mettre en avant en tant qu’artiste graphiste : https://www.artisteinfluent.com/

experts Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *